Voir tous nos conseils de prévention

6 conseils pour prévenir les dommages liés aux abris d’auto temporaires

Publié le 21 novembre 2018

img-abris-auto

Saviez-vous que les abris d’auto mal installés ou mal entretenus s’abîment plus facilement et sont plus susceptibles de causer des dommages à vos biens et à ceux de vos voisins? L’équipe de L’Unique assurances générales vous offre quelques conseils pour réduire les risques que votre abri ne devienne une source de soucis ou de réclamations d’assurance auto ou d'assurance habitation!

  1. Vérifiez si votre municipalité permet l’installation d’abris d’auto temporaires et, si oui, à quelles conditions. En respectant la règlementation municipale, vous risquez moins de recevoir une amende, de subir des dommages ou d’avoir des conflits avec vos voisins.
  2. Fixez solidement votre abri au sol, en optant pour les fixations les mieux appropriées à votre situation L’utilisation d’ancrages adéquats est importante pour que l’abri résiste aux pires intempéries hivernales.
    • Vous ne résidez pas dans une zone de grands vents et la surface d’ancrage de l’abri est en gravier, en asphalte ou en gazon? Vous pouvez sans problème utiliser les ancrages fournis par le fabricant de l’abri.
    • Vous résidez dans une zone de grands vents ou la surface d’ancrage de l’abri est en pavé uni? L’installation d’ancrages permanents, idéalement par un expert en la matière, est conseillée afin d’assurer la stabilité de votre abri.
    • Vous voulez réduire les risques au maximum? Augmentez la solidité de votre installation en déposant des sacs remplis d’eau ou de sable sur la base extérieure de la toile ou en ajoutant des bandes « antivent ».
    Dans tous les cas, ne vous fiez pas aux blocs de béton! Même s’ils sont vendus dans la majorité des quincailleries, ils ne permettent pas d’ancrer assez solidement un abri de toile exposé aux vents hivernaux.
  3. Faites une inspection régulière de votre abri pour vérifier la solidité des ancrages, des boulons et de la structure de l’abri.
  4. Restez à l’affût des alertes de vents violents et de tempêtes diffusées par Environnement Canada. Avant l’arrivée de telles conditions, assurez-vous de bien fermer toutes les portes de l’abri.
  5. Déneigez votre abri après chaque accumulation de neige ou de verglas afin de réduire les risques d’effondrement et l’usure prématurée. Pour enlever la neige de manière sécuritaire, il faut le faire à partir de l’extérieur de l’abri, en utilisant une pelle à toiture (en « T ») ou un balai. En cas d’accumulations importantes, il est conseillé d’enlever une petite quantité de neige à la fois, en alternant de côté. Vous éviterez ainsi de déstabiliser la structure.
  6. À la fin de l’hiver, inspectez, démontez et rangez votre abri de manière à prévenir les mauvaises surprises à l‘automne suivant.
    • Avant d’être démontée, la toile devrait être inspectée afin de repérer toute déchirure ou toute couture fragilisée. Certains fabricants d’abris d’auto offrent un service de réparation.
    • Assurez-vous que la toile et la structure soient sèches et propres avant de les entreposer. Rangez-les dans un endroit sec, bien ventilé et protégé du soleil et des intempéries.

Votre abri a subi ou a causé des dommages? Voici ce qu’il faut savoir sur les assurances.

  • Abri endommagé
    Le poids de la neige ou les vents violents peuvent causer d’importants dommages aux abris de toile. Votre assurance habitation devrait normalement couvrir ces dommages.
  • Dommages causés à votre automobile par votre abri
    Votre abri s’est effondré ou s’est envolé et a causé des dommages à votre véhicule? Votre assurance automobile vous couvrira si vous possédez la protection du chapitre B qui couvre ce type de dommages.
  • Dommages ou blessures causés à d’autres personnes par votre abri
    Malgré une installation et un entretien adéquats de votre part, un événement incontrôlable a causé des dommages physiques ou matériels à une autre personne? Dans un tel cas, cette personne devra assumer les frais qui en découlent ou faire les démarches nécessaires auprès de son courtier d’assurance pour être indemnisée.

    Par contre, s’il est prouvé que les dommages découlent d’une négligence de votre part (mauvais entretien, installation non sécuritaire, non-respect du règlement municipal), vous pourriez en être tenu responsable. La personne ayant subi les dommages pourrait alors vous poursuivre afin d’être dédommagée. C’est l’assurance responsabilité civile comprise dans votre assurance habitation qui couvrirait ces frais.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!

Trouvez un courtier