Voir tous nos conseils de prévention

3 étapes pour profiter de votre foyer extérieur en toute sécurité

Publié le 19 juillet 2021

foyer-exterieur

Le fait de passer plus de temps à la maison ou au chalet vous a amené à utiliser davantage votre foyer extérieur ou à aménager un coin foyer sur votre terrain? Malheureusement, cette réalité, qui touche une grande partie de la population, entraîne aussi une augmentation des risques d’incendie. Les statistiques diffusées par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) indiquent d’ailleurs une forte hausse des incendies de forêt causés par des résidents depuis le début de l’année 2020. L’équipe de L’Unique assurances générales a rassemblé quelques conseils pour vous aider à profiter de belles soirées autour du feu en toute sécurité!

  1. Restez au fait de la réglementation municipale.
    Avant d’acheter, d’installer ou d’utiliser un foyer extérieur, il est primordial de bien vous renseigner sur les règles d’utilisation et d’installation en vigueur afin de réduire les risques d’incendie et d’éviter les désagréments découlant d’un avertissement ou d’une contravention.

    La réglementation encadrant ce type d’activité varie d’une municipalité à l’autre. Certaines interdisent en tout temps les feux à ciel ouvert en zone urbaine. D’autres exigent l’obtention d’un permis. Cependant, la plupart des municipalités de la province permettent les feux extérieurs à condition de respecter certaines règles précises d’installation et d’utilisation.
     
  2. Avant d’acheter un nouveau foyer extérieur, prenez le temps de peser le pour et le contre.
    Ça vaut vraiment le coup de bien évaluer les avantages et inconvénients des différents types de foyers offerts sur le marché. Cela vous permettra d’investir dans un appareil conforme, sécuritaire et adapté à vos besoins, qui vous procurera les belles soirées recherchées pendant longtemps.
    Voici quelques-uns des aspects à prendre en considération :
    • Les risques d’incendie
    • Le combustible – coût, entreposage et manipulation
    • La facilité d’utilisation
    • Les accessoires requis
    • L’installation – coût, aménagement et matériel requis
       

    Foyers extérieurs au bois
    Risques d’incendie : Malgré l’ambiance inégalable que procure un feu de bois, les risques d’incendie demeurent élevés. Les étincelles et les cendres produites par le bois sont à l’origine de nombreux incendies résidentiels.

    Combustible : Ce type d’appareil implique l’achat et l’entreposage de bois de chauffage.

    Utilisation : Les feux de bois doivent être préparés et entretenus. Des précautions sont requises pour contrôler et éteindre le feu, mais aussi pour gérer les cendres résiduelles. Enfin, lors d’interdictions de feux à ciel ouvert, l’utilisation de ce type d’appareil pourrait être complètement interdite par votre municipalité.

    Accessoires : Plusieurs municipalités exigent que votre foyer soit muni d’un pare-étincelles et d’une cheminée conformes. Certains accessoires pour entretenir et contrôler le feu, comme un tisonnier, peuvent être requis.

    Installation : Ils doivent généralement être installés sur une surface incombustible, comme du pavé ou du gravier. Certaines distances de dégagement doivent aussi être respectées par rapport à la limite du terrain et à toute autre matière combustible.


    Foyers extérieurs au gaz
    Risques d’incendie : Puisque les foyers au gaz n’engendrent pas d’étincelles, ils risquent moins d’être à l’origine d’un incendie que les foyers au bois, à condition, bien sûr, qu’ils soient utilisés de manière conforme et que leurs combustibles soient manipulés adéquatement.

    Pour vous assurer que l’appareil choisi est sécuritaire, veillez à ce qu’il porte l’homologation CSA ou ULC.

    Combustible :
    • Le propane en bonbonnes est facilement accessible et abordable. Cependant, pour réduire les risques d’intoxications et d’incendies, il est essentiel de faire preuve d’une grande prudence dans l’utilisation, l’entreposage et le transport du propane.
    • Le gaz naturel peut être une option intéressante et économique si votre secteur est desservi par le réseau de distribution gazier et que votre maison y est déjà branchée.

    Utilisation : Bien que les foyers au gaz produisent moins de chaleur et d’ambiance que les foyers au bois, leur utilisation est presque sans préparation ni entretien. Il suffit d’ouvrir l’alimentation en gaz et d’actionner l’interrupteur pour profiter de votre foyer, puis de fermer le foyer et l’alimentation pour l’éteindre. Évidemment, la prudence ainsi que le respect des règles et mesures de sécurité applicables restent toujours de mise.

    En règle générale, ils peuvent être utilisés pendant une interdiction de feux à ciel ouvert, sauf indication contraire de la part de votre municipalité.

    Accessoires : Aucun accessoire additionnel n’est habituellement requis pour utiliser un foyer au gaz.

    Installation : Les instructions et recommandations du fabricant doivent être suivies en tout temps. Assurez-vous, entre autres, d’installer le foyer sur une surface stable et plane, en respectant le dégagement requis par rapport à tout matériau combustible.
     
  3. Faites toujours preuve de prudence lorsque vous utilisez votre foyer extérieur.
    Vous voulez passer une petite fin de soirée au bord du feu? Avant de sortir les guimauves et le chasse-moustiques, prenez vos précautions et assurez-vous de bien connaître les règles de sécurité entourant l’utilisation de votre foyer extérieur.
    • Avant d’allumer un feu, consultez le site Web de votre municipalité afin de vérifier si votre installation est conforme, si vous avez besoin d’un permis et si une interdiction de feux est en vigueur.
    • N’allumez pas de feu extérieur lors de forts vents.
    • Assurez-vous qu’aucune matière inflammable ne se trouve près du foyer.
      Ramassez aussi toute feuille morte ou tout résidu inflammable que le vent pourrait entraîner dans le feu.
    • Assurez-vous qu’un adulte sera continuellement présent tant que le feu sera allumé et que celui-ci prendra la responsabilité de surveiller et de contrôler le feu.

    Foyers au bois
    • Attendez qu’il fasse noir avant d’allumer votre feu. A Vous pourrez plus facilement suivre les étincelles et braises sortant du foyer et vous assurer qu’elles ne causent pas de dommage ni de brûlure.
    • Pour l’allumage, n’utilisez jamais d’accélérant. Utilisez uniquement du papier journal ou du bois d’allumage.
    • Ne faites brûler que du bois brut prévu à cet effet afin de garder le contrôle du feu. Jamais de branches, d’herbe, de déchets, de résidus de construction, de bois peint ou traité, de matériaux toxiques, ni de plastique.
    • Gardez toujours à portée de main le nécessaire pour éteindre le feu : un extincteur portatif fonctionnel, un seau d’eau ou un boyau d’arrosage avec pistolet.
    • Avant d’aller vous coucher ou de quitter les lieux, il est important d’éteindre complètement votre feu. Pour ce faire, étalez les braises et utilisez des jets d’eau puissants. Assurez-vous ensuite qu’elles soient bien éteintes. Des braises mal éteintes peuvent rester chaudes pendant plusieurs heures et pourraient facilement reprendre en flammes.
    • Disposez des cendres de manière sécuritaire : laissez-les refroidir complètement, pendant au moins 72 heures, avant de les jeter. Si vous devez les retirer de votre foyer avant ce délai, placez-les dans un contenant métallique à fond surélevé que vous laisserez à l’extérieur pendant quelques jours, loin de toute matière inflammable. Assurez-vous qu’elles sont complètement froides avant de les jeter ou de les composter.

    Foyers au gaz
    • Suivez toujours les instructions et recommandations du manuel d’utilisation de votre foyer.
    • Utilisez seulement le combustible recommandé par le fabricant.
    • Avant d’allumer le foyer, vérifier son état. S’il est endommagé, ne l’utilisez pas.
    • Ne fumez jamais quand vous allumez votre foyer.
    • N’oubliez pas que même lorsqu’il est éteint, les surfaces de votre foyer peuvent rester très chaudes. Prenez vos précautions pour éviter qu’elles soient à l’origine d’un incendie ou de brûlures.

       

Votre courtier en assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. Communiquez avec lui!