Voir tous nos conseils de prévention

Prévention des incendies : méfiez-vous du terreau d’empotage!

Publié le 2 juin 2016

img-feu-terreau

Chaque année, à l’arrivée du beau temps, vous plantez de belles fleurs dans des bacs ou des pots? Saviez-vous que le terreau d’empotage que vous utilisez peut contenir de la mousse de tourbe, des copeaux de bois, du polystyrène ou de la vermiculite, qui sont inflammables? Chaque été, le terreau est la source de plusieurs réclamations d’assurance habitation. Voici les conseils de L’Unique assurances générales pour réduire les risques d’incendie causés par vos belles potées.

Terreau sec = danger!

Les matières inflammables ajoutées aux terreaux de plantation servent à retenir le plus d’humidité possible dans la terre. Il arrive tout de même fréquemment que le terreau devienne sec pour différentes raisons. C’est alors qu’il y a danger. Si le terreau sec est mis en contact avec une source de chaleur, un incendie risque de se produire.

Quelques précautions simples pour réduire les risques

  • Une potée n’est pas un cendrier. Si vous fumez, ne laissez jamais tomber vos cendres dans une plante en pot et n’y éteignez jamais de cigarette ou de cigare. Utilisez toujours un cendrier profond et stable, qui ne risque pas de s’envoler au vent. Avisez-en aussi les fumeurs qui vous rendent visite.
  • Plantez vos fleurs dans des pots en argile plutôt qu’en plastique. L’argile étant ininflammable, il est plus sécuritaire que les autres matériaux en cas d’incendie.
  • Arrosez fréquemment vos plantes en pot ou munissez-vous d’un dispositif d’arrosage automatique afin de garder le terreau humide.
  • Éloignez tout reste de terreau ou toute potée contenant du terreau d’empotage à bonne distance :
    • des sources de chaleur (foyer, barbecue, chandelles, etc.) ;
    • des matériaux inflammables (bois, papier, carburants de toutes sortes, produits de nettoyage, aérosols, etc.).
  • Ne conservez pas de restes de terreau pour utilisation l’année prochaine. Celui-ci deviendra rapidement sec, accentuant les risques d’incendie. Ainsi, il est préférable de n’acheter que la quantité nécessaire et de ne pas faire de réserves. S’il vous en reste, utilisez-le pour d’autres usages sur votre terrain ou jetez-le.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!

Trouvez un courtier