Voir tous nos conseils de prévention

6 conseils pour une randonnée en motoneige sécuritaire

Publié le 15 janvier 2022

foyer-exterieur

Vous possédez une motoneige? Partez en toute tranquillité sur la neige et la glace : avant de partir en randonnée cet hiver, assurez-vous de bien connaître ces conseils de sécurité. Ils pourraient vous être utiles!

  1. Effectuez une vérification mécanique
    Avant la première sortie, effectuez des essais pour voir si le moteur, les freins, l’option marche arrière, la suspension, les skis et les phares à l’avant sont en bon état. Regardez si la chenille possède encore tous ses crampons. Écoutez si un bruit anormal provient de votre motoneige. Assurez-vous aussi d’avoir assez d’essence pour la durée du trajet.
     
  2. Déplacez-vous en groupe
    Circulez en compagnie d’au moins une autre personne lors de vos promenades en motoneige. En cas de problème mécanique ou d’urgence, vous trouverez des solutions plus facilement. Si vous préférez la solitude, révélez votre itinéraire à l’un de vos proches.
     
  3. Apportez votre cellulaire
    Gardez dans vos poches un appareil mobile pour contacter quelqu’un si vous restez pris dans les sentiers. Si un autre motoneigiste a besoin d’aide, vous pourrez appeler les secours pour lui.
     
  4. Évitez de conduire avec les facultés affaiblies
    La consommation de boissons alcoolisées, de drogues ou de certains médicaments réduit votre capacité à conduire et à prendre des décisions prudentes. Par exemple, vous traversez une route de manière spontanée sans bien regarder si des voitures arrivent. Un autre exemple : en devenant plus téméraire sous l’effet de l’alcool, vous pourriez passer sur un lac qui n’est pas assez gelé.
     
  5. Vérifiez l’état de la glace
    Le cours d’eau est-il assez gelé? Vérifiez bien avant de traverser. Ne vous fiez pas seulement aux traces de ceux qui sont déjà passés par là. Observez la couleur de la glace pour évaluer l'état de la surface :
     
    • Une glace bleu clair est très solide – le froid l’a rendue assez stable pour vos déplacements.
    • Une glace blanche opaque se révèle solide en partie – dure au-dessus, mais instable en dessous. Dans ce cas, soyez alerte.
    • Si elle semble grise, elle est fragile : ne vous y aventurez pas.
       
    Sur le site de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, on recommande que la glace ait une épaisseur d’au moins 5 pouces (12 cm).
  6. Achetez un habit de flottaison

    Certaines marques offrent sur le marché des manteaux et des combinaisons (une pièce) qui contiennent une doublure munie d’un système de flottaison. Cet équipement vous protège de l’hypothermie pour une période maximale de 2 heures. Elle diminue aussi les risques de noyade.

    Cependant, lorsque cet habit prend l’eau une fois, on ne peut pas le porter à nouveau. Si vous comptez faire du hors-piste et passer sur des lacs, ce produit vous conviendra.

    Enfin, une bonne préparation et des pratiques adéquates vous permettront de vous promener dans les chemins enneigés en toute sécurité!

Votre courtier en assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. Communiquez avec lui!