Voir tous nos conseils de prévention

Réclamation d’assurance automobile : 5 réflexes à avoir

Publié le 17 décembre 2019

auto-reclamation

Vol de voiture, véhicule vandalisé, accident de la route… Rien de bien agréable! Dans le vif de l’action, pas toujours facile de savoir quoi faire. Voici quelques renseignements utiles de la part de L’Unique assurances générales qui vous permettront de faire les bons gestes au bon moment et qui faciliteront votre réclamation d’assurance auto

  1. ​Dans tous les cas, commencez par aviser votre courtier et votre assureur

    Dès que vous en avez connaissance et quel que soit vos dommages, vous devez communiquer avec votre courtier et votre assureur pour les informer de votre situation. Votre assureur consignera le sinistre au Fichier Central des sinistres automobiles (FCSA).

    Le FCSA est une base de données gérée par le Groupement des assureurs automobiles du Québec dans laquelle tous les sinistres automobiles survenus au cours des six dernières années sont répertoriés. Votre dossier au FCSA ne peut être consulté que par vous ou par les assureurs à qui vous demandez une soumission d’assurance auto. 

    Attention : déclarer un sinistre ne signifie pas pour autant que vous faites une réclamation. Si toutefois les dommages sont tels que vous décidez de faire une réclamation, votre courtier vous sera d’une aide précieuse.
     

  2. Accident automobile : la sécurité avant tout

    Si vous êtes sur la route et qu’un accident survient, vous aurez à agir vite, en gardant votre calme : 

    1. Si l’état de votre véhicule le permet, tentez de le déplacer pour dégager la circulation.
    2. Sinon, communiquez avec votre service d’assistance, si vous en avez un, ou avec le 911.  

    3. S’il y a des blessés, appelez le 911. 

    4. Avisez la Société d’assurance automobile du Québec, en composant le 1 888 810-2525.  
       

  3. Simple accrochage? Un constat amiable suffit!  

    Quelques égratignures, un peu de tôle endommagée, pas de blessure, rien de grave? Inutile d’appeler la police. Il suffit de remplir un constat amiable avec l’autre automobiliste. 

    Si vous n’en avez pas un sous la main, pas de panique. Utilisez un bout de papier sur lequel vous noterez les renseignements suivants, concernant chacun des conducteurs : 

    • Nom, comme il apparaît sur leur permis de conduire
    • Adresse
    • Numéro de permis de conduire
    • Plaque d’immatriculation
    • Assureur et numéro de police d’assurance auto
    • Description des dommages subis
    • Noms et coordonnées des témoins

    Votre assureur établira votre part de responsabilité et calculera l’indemnité à laquelle vous avez droit, le cas échéant. 
     

  4. Après l’accident, protégez votre véhicule des dommages supplémentaires

    • Prenez une photo des dommages initiaux.
    • Faites exécuter les réparations mineures, urgentes et nécessaires qui vous permettront de remettre votre véhicule sur la route. Il peut s’agir, par exemple de faire remplacer une vitre brisée ou une roue endommagée.
    • Conservez vos factures et vos reçus.
    • Communiquez avec votre courtier. Il vous guidera dans le processus d’indemnisation. Vous pouvez aussi communiquer avec notre service des réclamations. 
       
  5. Dommages aux biens d’autrui? Déclarez-les!

    Votre véhicule a causé des dommages à un poteau, à une résidence, à une clôture ou à tout autre bien qui appartient à autrui? On parle alors de votre responsabilité civile. 

    Communiquez avec le service de police. Demeurez sur les lieux jusqu’à ce que les policiers arrivent. Ils feront un rapport et aviseront le propriétaire du bien endommagé.

    Surtout, ne vous défilez pas! Quitter les lieux sans parler au propriétaire du bien endommagé ou à la police constitue une infraction. Abstenez-vous cependant de négocier un remboursement directement avec le propriétaire.

    Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!
     

Trouvez un courtier